joomla vector social icons
  • Babacar Diagne, président du Conseil des Entreprises du Sénégal (CDES) : « Nous comptons mettre en place la première banque des TPME »
  • Rencontres-Africa : La belle moisson du Cdes et de la délégation sénégalaise
  • M. Babacar Diagne, président du Conseil des Entreprises du Sénégal (CDES) : « Nous somme en train de travailler pour que la prochaine rencontre en 2019, soit organisée à Dakar »
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5

Le Conseil des Entreprises du Sénégal (CDES) Chef de Délégation du territoire national Sénégalais : Les Rencontres Africa 2018 « Entreprendre pour la croissance »

Note utilisateur: 0 / 5

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives

Le Conseil des Entreprises du Sénégal (CDES) Chef de Délégation du territoire national Sénégalais : Les Rencontres Africa 2018 « Entreprendre pour la croissance »

3éme édition les « RENCONTRES AFRICA » à  PARIS

au Palais des Congrès du 24 au 25 Septembre 2018

La manifestation est organisée par CLASSE EXPORT, avec le soutien du Ministère de l’Europe et des Affaires EtrangèresLes Rencontres Africa sont organisées en alternance entre la France et l'Afrique et contribuent à un «trait d’union économique et humain entre l’Afrique et la France, pour un avenir partagé».

 Ø  pays d’Afrique mis à l’honneur (Sénégal, Algérie, Burkina Faso, Côte d’Ivoire, Congo, Mali, Maroc, Tunisie);

Ø  1 500 dirigeants Français et Européens ;

Ø  Plus de 25 pays d’Afrique représentés ;

Ø  800 décideurs Africain ;

Ø  300 personnalités et mentors ;

Ø  Plus de 100 décideurs Africain du secteur de la Santé ;

Ø  150 entreprises Africaines de l’Industrie Agro-Alimentaires ;

Ø  8 espaces stratégiques pour développer votre business ;

Ø  Des plénières incontournables :

         -  Transport et Logistique                            - Financements

         -   Formation                                                 - E-santé

         -   BTP – Infrastructure                                - Industrie et Agro-alimentaire

         Tendance de la Consommation en Afrique       

         - Energie - Environnement

Ø  Des Colloques

         -  Le développement de l’innovation frugale ;

         -  Les solutions de santé numérique ;

         -  Les canaux de distribution en Afrique ;

         -   La Cyber sécurité dans une Afrique digitale ;

         -   Le crédit-bail et le financement des PME; 

         -   La douane : éviter les écueils et minimiser ses risques ;

         -   Sous-traiter et travailler avec les pays du Maghreb.

Pour toutes informations complémentaires, visitez le site web et inscrivez-vous : www.rencontresafrica.org

Contactez-nous au : 77 253 70 71 / Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

M. Babacar Diagne, président du Conseil des Entreprises du Sénégal (CDES) : « Nous somme en train de travailler pour que la prochaine rencontre en 2019, soit organisée à Dakar »

Note utilisateur: 0 / 5

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives

BabacarDiagne RA2017

En marge des Rencontres Africa 2017 à Abidjan, M. Babacar Diagne, Président du Conseil des Entreprises du Sénégal(CDES), chef de la délégation sénégalaise, a accordé une interview à Business221.com. Selon M. Diagne, ils sont en train de tout faire pour que le Sénégal puisse abriter la prochaine édition des Rencontre Africa en 2019. D’après le chef de la délégation sénégalaise, les Rencontres Africa 2017 leur ont permis de développer un réseautage et beaucoup de relations d’affaire.

Business 221 .com: Qu’est-ce qui justifie la présence du CDES dans les Rencontres Africa 2017 à Abidjan ?

Babacar Diagne : Cette année, le CDES a eu l’opportunité d’être Chef de délégation officielle du Sénégal, ce qui nous a permis de venir représenter le secteur privé national. Alors, c’est dans ce sens-là qu’on est là avec une forte délégation des opérateurs économiques et d’institutions étatiques.

Qu’est-ce qu’une structure comme le CDES peut attendre de telles rencontres ?

Actuellement, nous avons développé un climat de réseautage déjà, des relations d’affaires entre les opérateurs économiques africains et les opérateurs économiques africains avec la France. Nous sommes liés à la France par beaucoup, de choses. Et je pense bien que c’est une opportunité pour l’ensemble des structures à lier des relations partenariales pour développer des gent- venture et pour faciliter aussi de transfert de technologies, des entreprises françaises , des entreprises africaines mais surtout de faire un business gagnant-gagnant, et que tout le monde y voit sa part, raison pour laquelle, cette année, l’Afrique particulièrement la Côte d’Ivoire a eu la chance d’organiser le forum les Rencontres Africa.

Aujourd’hui, on a vu que le stand du Sénégal a été une attraction pour les autorités notamment le vice-président de la Côte d’Ivoire est venu visiter le stand du CDES en même temps, M. Desouza de la CEDEAO. Qu’est-ce que cela vous inspire ?

Cela nous donne plus d’importance, cela prouve que le CDES est entrain de bouger. Le CDES est en train de pénétrer le marché, le secteur privé international. Ça me semble très important pour l’environnement des affaires, c’est très important pour la reconnaissance internationale, c’est très important pour la pérennité des actions du CDES mais tout cela, c’est à cause d’un bon travail qui a été fait.
On ne s’est pas réveillé un beau jour pour avoir toutes ces opportunités-là, c’est un excellent travail qui a été fait. Nous devons continuer dans cette lancée, tisser plus de relations d’affaires entre les partenaires internationaux.

Aujourd’hui, quels sont les problèmes auxquels les PME sénégalaises sont confrontées ?

Les problèmes sont multiples quand même. On a des problèmes de mise à niveau, des problèmes d’encadrement, d’accompagnement
et de financement. Nous pensons qu’il est nécessaire et important de trouver des relations d’échanges avec certains partenaires internationaux.

Après une journée d’activités, quel est le bilan à mi parcours de ces Rencontres Africa 2017 à Abidjan ?
C’est satisfaisant, il y a eu beaucoup de travaux. Le véritable travail qui reste, c’est de faire un important lobbying pour que la prochaine rencontre en 2019, soit organisée à Dakar. Là, on est en train de travailler sur ça pour l’organisation matériel du Forum en 2019. On est déjà en train de porter le combat. On est en train de négocier avec le collectif des organisateurs pour que le Sénégal puisse abriter la 4 ème édition.
Propos recueillis par Massaër DIA (envoyé spécial à Abidjan).

Babacar Diagne, président du Conseil des Entreprises du Sénégal (CDES) : « Nous comptons mettre en place la première banque des TPME »

Note utilisateur: 0 / 5

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives

En marge de la cérémonie officielle de signature du règlement du « PER-CDES » qui a eu lieu ce mardi 15 mai 2018, dans les locaux de CGF Bourse, M. Babacar DIAGNE, Président du CDES a annoncé la mise en place de la première banque des Très Petites et Moyennes Entreprises (TPME) à l’horizon de 2022. Cette structure va permettre de régler la problématique de l’accès aux financements.

« Sous peu à l’horizon de 2022, nous comptons mettre en place la première banque des TPME avec l’accompagnement de CGF Bourse. C’est tout un processus qu’on est en train de mettre en œuvre afin que le véhicule de l’épargne puisse nous amener dans la création d’un banque TPME (Très petites et moyennes entreprises) qui permettra de résorber les problématiques que rencontrent les financements des entreprises mais surtout de répondre à la grande problématique l’inclusion financière la croissance des entreprises locales, nationales. C’est un fonds commun de placement qu’on va mettre en place et qui sera alimenté par le plan d’épargne de retraite. Ce fonds de placement va permettre le financement des besoins de trésorerie, d’investissements des entreprises membres du CDES, ça c’est la prochaine étape. Encore une fois de plus comme je vous l’ai dit le véhicule d’épargne va nous conduire à la création de la première banque des TPME africaines qui a été créée par un patronat, c’est les nouvelles missions du conseil des entreprises du Sénégal », a affirmé M. Babacar Diagne en marge de la cérémonie.

Selon M. Diagne, le protocole qu’ils viennent de signer avec CGF Bourse et CGF Gestion, c’est un grand honneur dans la nouvelle vision du Conseil des Entreprises du Sénégal.
« Ce véhicule d’épargne va nous conduire sous peu à la mise en place d’un fonds de placement économique qui permettra de financer les activités des entreprises membres du CDES, à mettre en place une structure de facturage », dira-t-il.

 



Rencontres-Africa : La belle moisson du Cdes et de la délégation sénégalaise

Note utilisateur: 0 / 5

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives

LesRencontresAfrica2017Abidjan

La délégation d’entreprises sénégalaises qui a pris art à l’édition 2017 des ‘‘Rencontres-Africa’’, vient fraîchement de rentrer au bercail. Conduite par le Conseil des entreprises du Sénégal (Cdes) et accompagnée par le ministre Khoudia Mbaye, elle n’est pas revenue bredouille.

«Les ‘‘Rencontres-Africa’’ 2017 ont permis aux membres de la forte délégation sénégalaise, conduite par le Cdes, de signer des contrats de partenariat sur les domaines suivants: le transfert de technologies pour la mise en place d’une grande usine de montage de moteurs électromécaniques pouvant générer plus d’une centaine d’emplois fixes; faciliter l’implantation d’une nouvelle institution financière pour accompagner les jeunes et les porteurs de projets bancables; la mise en place d’une société de transport pour le tourisme d’affaires. Faciliter les joint-ventures entre 15 Pme sénégalaises et des entreprises françaises et africaines; co-organiser des visites commerciales avec la chambre de commerce de Côte d’Ivoire», a listé Babacar Diagne, le président du Cdes.

«Nous avons fait le déplacement de Dakar avec une forte délégation de plus de 25 entreprises accompagnées de Mme le ministre Khoudia Mbaye, chef de la délégation officielle. Nous devons cette belle réussite aux engagements des membres du Cdes, des partenaires comme le Cosec, l’Agence du patrimoine bâti de l’Etat, le Fonsis mais surtout avec le dynamisme et le professionnalisme efficients de notre compatriote franco sénégalaise Mme Fatou Kane», a-t-il ajouté, non sans souligner qu’un suivi efficient sera opéré pour matérialiser ces différents contrats.

 

Auteur: Youssou Sané - Seneweb.com

 

Sous-catégories